Guide – DoTs & Caps

Le démoniste Meegosh spécialiste dans l'art de la démonologie de la guilde Bombay TV sur Cho'gall coté horde a proposé sur le forum démoniste de Battle.net, un guide très intéressant concernant le mécanisme de nos fameux DoTs (Damage on Time) sur nos cibles. Ce guide clair et bien expliqué vous fera prendre conscience de plusieurs choses qui peuvent paraître inutile mais qui au final s'avère très intéressant pour nous DPS personnel afin d'assurer également du confort lors de vos ordres de priorités.

[Guide] Dots et caps (Source par Meegosh)

Sommaire

I) Mécanique Générale

  • 1) Hâte et dots
  • 2) Les caps
  • 3) Rafraîchir efficacement ses dots
  • 4) Buffs
  • 5) Debuffs

II) Applications

  • 1) Utilité des caps
    1. Augmentation du nombre de ticks
    2. Augmentation de la durée du dot
  • 2) Caps et démonologie
    1. Le cap ombreflammes, 1007
    2. Le cap immolation, 1573
    3. Le cap corruption, 1993
    4. Compléments rapides
  • 3) Caps et destruction
  • 4) Caps et affliction

III) Conclusion


I) Mécanique générale

1) Hâte et dots :

La hâte fonctionne pour les dots exactement de la même façon qu'elle fonctionne pour les casts. Si vous gagnez 1% de hâte, vous lancerez vos sorts 1% plus vite. Pour résumer plus simplement, vous pourrez lancer 101 sorts en prenant autant de temps que vous en preniez avant pour lancer 100 sorts.

Dans la même veine, si vous gagnez 1% de hâte, vos dots vont tick 1% plus vite. Et donc, dans le même ordre d'idée encore une fois, sur la même durée, vos dots tickeront 101 fois au lieu de 100. On peut ainsi déjà voir l'influence de la hâte sur le DPS apporté par les dots : les dots tickent plus souvent, ils font donc plus de DPS. On peut ainsi voir qu'un problème se crée : le dot ne peut pas garder de durée fixe sans créer de temps mort dans ses ticks.

Exemple :

La corruption, de base, dure 18s et tick toute les 3s (6 ticks donc). Imaginons que vous montiez votre hâte et que votre corruption tick toute les 2.80s. 2.8 * 6 = 16.8, il y aurait donc 1.2s de temps mort dans votre dot. Pour pallier à cela, dans WoW, la durée du dot est tout simplement diminuée, dans ce cas, le dot durerait bêtement 16.8s.

Vous allez probablement vous dire que vous n'avez jamais vraiment remarqué que la durée de vos dots diminuait, c'est normal, car la durée des dots ne fait pas que diminuer. A certains points de hâte, elle augmente de plusieurs secondes. Ces points sont les caps.

2) Les caps :

Nous avons vu que la hâte augmentait la fréquence de tick de nos dots et que par incidence, diminuait leur durée. Hors à certains points de hâte, les caps, la durée du dot augmente. Cela peut être résumé par un principe général :

La durée moyenne d'un dot, tous niveaux de hâte confondus, doit tendre vers sa durée de base.

Illustrons cela avec un exemple :

La durée de base de la corruption est de 18s. Nous avons déjà vu que si la corruption tickait toutes les 2.80s, elle durerait 16.8s. Regardons maintenant le cas ou nous avons assez de hâte pour la faire tick toutes les 2.50s. Elle durerait ainsi 2.6 * 6 = 15.6s. Et la, on commence à beaucoup s'éloigner des 18 secondes de base. Hors on ne peut pas rajouter de temps au dot sans rajouter de temps mort. Il ne nous reste donc qu'un outil : augmenter le nombre de ticks. Ainsi, le dot durerait 2.6 * 7 = 18.2s, ce qui est bien plus proche des 18 secondes de base.

Et c'est cela un cap : c'est le point de hâte qui fait que rajouter un tick au dot (et donc augmenter sa durée) nous emmène plus proche de sa durée de base. Remarquez, cela sera important dans les parties suivantes, que le cap ne fait absolument pas tick le dot plus vite.

Ainsi, si vous voulez calculer vos propres caps, vous devez commencer par déduire la fréquence de tick qui correspondra à un nouveau tick, exemple pour la corruption :

  • Durée de base :18s
  • Nombre de ticks de base : 6

Pour avoir 7 ticks, il faut que la corruption tick toutes les 18 / 6.5 = 2.769s (je rappelle que la durée moyenne du dot doit être de 18s, on divise donc par 6.5 pour avoir la moitié de la durée d'un tick au dessus des 18 secondes) Pour avoir 8 ticks, il faut que la corruption tick toutes les 18 / 7.5 = 2.4s

Vous pouvez trouver un très bon tableau récapitulatif (que je vous conseille de garder dans un coin !) de tous les caps à cette adresse :

https://docs.google.com/spreadsheet/

Les caps ne sont pas à négliger et doivent être respectés comme le disent principalement dans les guides consacrés au démoniste. Concrètement, les paliers de hâte se définissent comme suivant :

Cet exemple illustre un personnage ayant 24% de hâte ne permettant pas au 8ème tick de sa Corruption malgré le peu qu'il faudrait. Par contre, si le palier se trouve à 25% de hâte, le 8ème tick est bien comptabilisé mais dans ce cas, en ayant exactement ce score, il faut refresh son DoT au bout du 7ème tick soit à 15 secondes (3 secondes remains)

3) Rafraîchir efficacement ses dots

Tout le principe de refresh des dots repose sur une seule chose : le clipping. Le clipping, c'est que si vous relancez un dot alors qu'il est encore actif sur la cible, un nouveau dot sera posé, dont la durée sera augmentée du temps qu'il restait à votre dot originel jusqu'à son tick suivant.

Je vais essayer de l'expliquer à travers un exemple :

Disons que vous avez assez de hâte pour faire tick votre corruption toutes les 2.4s. Comme vu précédemment, cela correspond à un cap (celui qui la fait passer à 8 ticks), elle durera donc 2.4 * 8 = 19.2s.

Imaginons qu'il reste 6s à votre corruption sur votre cible et que vous la rafraichissiez. Elle tick toutes les 2.4s, elle aurait donc tick quand il lui aurait resté 4.8s et vous l'avez refresh 1.2s ( 6 - 4.8 )avant qu'elle tick. Ajoutons cela à sa durée de base (19.2s), vous obtenez une corruption qui va durer 20.4s.

Si vous avez suivi les parties précédentes, vous vous rendrez compte que cette durée n'est pas un multiple de la fréquence de tick et qu'il y a donc un problème. De fait (surprise !), non il n'y en a pas. Car quelle que soit la durée que vous rajoutiez à votre corruption, celle ci va inévitablement tick quand il lui restera 19.2s (et reprendre un cycle normal après cela).

En effet, au final, la fréquence des ticks de votre corruption n'est pas affecté par le refresh. Je m'explique : vous avez refresh votre corruption alors que le prochain tick arrivait 1.2s plus tard et vous vous retrouvez avec une corruption qui va tick aussi 1.2s plus tard et qui, après cela, aura sa durée normale.

Ainsi, vous ne perdez rien. Ou presque. car rafraîchir trop vite ses dots n'est pas très intéressant. en effet, si vous rafraichissez votre corruption 40 fois et que vous auriez pu obtenir le même résultat en la rafraîchissant 20 fois, vous avez perdu pas mal de temps (de GCDs) pour rien !

Le but est donc de rafraîchir ses dots le moins souvent possible, c'est à dire avant le dernier tick. Vous avez donc une fenêtre de rafraîchissement des dots optimal d'environ 2 secondes pour immolation/corruption/affliction instable et de 15 secondes pour la plaie funeste. Le fonctionnement spécial de la plaie d'agonie (celle-ci tickant bien plus fort sur la fin) fait que ce n'est pas un gain que de faire du clipping dessus, il faut mieux attendre qu'elle se finisse pour la reposer.

Ainsi, pour rafraîchir vos dots de façon optimale vous devez absolument connaître 2 choses :

  • La fréquence de tick de vos dots
  • Le temps restant sur vos dots (plusieurs add-ons permettent de voir cela facilement).

Pour résumer tout cela grâce à un schéma, on peut constater deux exemples, le premier est un refresh efficace du sort Corruption ou l'ont a au total 12 ticks pendant 36 secondes (18 + 18 : durée de base d'une corruption) On voit très bien que le temps entre le dernier tick de la première corruption et du premier tick de la seconde corruption se chevauche.

Dans ce second exemple, ce graphique nous montre un exemple bête : Pourquoi refresh sur le dernier tick du DoT ? Pourquoi je ne le refresh pas dès le second ou troisième tick ? C'est censé se cumuler ? La réponse :

On constate que l'ont perd 6 secondes sur nos deux DoTs c'est à dire 10 ticks au lieu de 12 précédemment. Il est donc très important de refresh son DoT juste avant le dernier tick.

4) Les buffs :

Autre élément important du fonctionnement des dots, les buffs.

Pour ceux-ci, une seule règle d'or :

Un dot prend en compte tous les buffs de son lanceur à l'application.

Ainsi, imaginons que votre corruption tick sans buff à 2000 et qu'avec une potion volcanique, elle tick à 3000.

Vous lancez votre corruption sans buff, votre corruption tick :

  • 2000
  • 2000
  • 2000

vous utilisez votre potion volcanique, elle continue de tick :

  • 2000
  • 2000
  • 2000

vous rafraîchissez votre corruption :

  • 3000
  • 3000
  • 3000

vous perdez le buff de la potion volcanique, elle continue de tick :

  • 3000
  • 3000
  • 3000

Pour résumer, quand vous lancez un dot, celui-ci mémorise tous vos buffs et n'est plus affecté par leur changement (rafraîchir un dot marche de la même façon).

5) Les debuffs :

Encore un élément important et encore une règle d'or :

Un dot prend en compte les debuffs sur sa cible à chaque tick.

Nous pouvons voir ici un fonctionnement totalement différent du dot. En effet, les debuffs sur la cible sont pris en compte dynamiquement par le dot à chaque tick. Regardons cela à travers un exemple :

Considérons une corruption qui tick à 2000 sans débuffs, à 3000 avec la malédiction des éléments.

Vous lancez votre corruption sans debuffs, votre corruption tick :

  • 2000
  • 2000
  • 2000

Vous lancez votre malédiction des éléments, votre corruption continue de tick :

  • 3000
  • 3000
  • 3000

vous rafraichissez votre corruption :

  • 3000
  • 3000
  • 3000

Votre malédiction des éléments disparaît de la cible, votre corruption continue de tick :

  • 2000
  • 2000
  • 2000

Pour résumer, votre dots prennent en compte à chaque tick les debuffs présents sur la cible pour calculer leur dégâts.

Malheureusement, nous avons ici une exception, le debuff 5% crit (apporté par les démonistes et les mages feu). En effet, celui-ci est considéré (dans la mécanique du jeu) comme un "buff" et est mémorisé à l'application du dot et non mis à jour dynamiquement.

II) Application

1) Utilité des caps :

Nous avons vu deux effets du cap :

  • Atteindre un cap augmente le nombre de ticks
  • Atteindre un cap augmente la durée du dot
  • Mais atteindre un cap n'augmente PAS la fréquence des ticks

a) Augmentation du nombre de ticks

Si vous atteignez, par exemple, le cap donnant 8 ticks à la corruption et que vous posez une corruption sur une cible. Si vous laissez disparaître (fade) votre corruption, celle-ci aura donc tick 8 fois. Si vous n'aviez pas le cap, elle n'aurait tick que 7 fois, c'est donc un gain de DPS.

Gros bémol à émettre de ce côté, comme expliqué précédemment, vous ne devez, normalement, jamais laisser fade vos dots, en utilisant le clipping. Ainsi la seule utilité de ce point positif du cap sera en multi-dotting, la ou les dots fadent bien plus souvent.

b) Augmentation de la durée du dot

Comme expliqué dans la partie sur le clipping, moins souvent vous rafraîchissez un dot, plus vous gagnez de DPS. Ainsi, tout simplement, si le dot dure plus longtemps, vous devez moins souvent le refresh et vous gagnez du DPS.

2) Caps démonologie :

Pour cette partie comme pour les suivantes, les chiffres que j'utilise ne seront pas bons pour les gobelins de par leur racial, j'invite ces derniers à se référer au lien d'une partie précédente pour avoir leurs caps exacts !

La hâte, pour la spé démonologie, ne tourne qu'autour d'une seule chose : les caps. La maîtrise étant beaucoup plus forte pour cette spécialisation que la hâte, cette dernière ne se rattrape que sur les caps.

En spé démonologie, avec le stuff actuel, 3 caps sont à considérer : le cap ombreflammes (1007), le cap immolation (1573) et le cap corruption (1993).

a) Le cap ombreflamme, 1007

Ce cap est obligatoire et doit être atteint dans tous les cas. Trois raisons à cela :

- Votre ombreflamme fade obligatoirement, le tick supplémentaire est donc un vrai gain

-Ce tick supplémentaire sera très efficace en situation d'aoe -Le cap de l'aura d'immolation (qui n'est pas à proprement parler un dot mais fonctionne de la même façon), à 1003, est juste en dessous et, pour la même raison qu'ombreflamme, est toujours un gain.

b) Le cap immolation, 1573

Ce cap est assez spécial, pour une simple raison : l'immolation, en démonologie, est refresh (en monocible) par la main de Gul'Dan. Ainsi, l'argument "durée du dot augmentée donc moins de refresh donc gain de DPS" est ici complètement faux. La seule réelle utilité de ce cap sera donc en multi-dotting.

Je conseillerai ce cap à toute personne ne raidant qu'en casual ou ne faisant que des donjons.

c) Le cap corruption, 1993

Nous avons ici le parfait exemple d'un cap classique, sur un dot classique. Il n'y a rien de plus à dire dessus que ce que j'ai expliqué précédemment sur la mécanique des caps.

Ce cap donnant d'après moi la spé la plus versatile, je le conseillerai à toute personne raidant régulièrement.

d) Compléments rapides

Pour ceux voulant une idée plus précise de quel cap est théoriquement le meilleur pour eux, une méthode relativement simple et rapide :

Reforgez tout votre stuff en baissant votre hâte au maximum (n'allez pas jusqu'à la reforger en critique par contre ! Maximisez simplement votre maîtrise en gardant votre cap toucher), wowreforge fonctionne bien pour ce genre de choses !

-si vous arrivez en dessous de 1400, gardez ce score de hâte, n'allez pas chercher le cap 1573.

-si vous arrivez entre 1400 et 1750, reforgez de façon à avoir le cap 1573.

-si vous arrivez à plus de 1750, reforgez de façon à avoir le cap 1993.

3) Caps destruction :

En destruction, bien moins compliqué pour les caps, le seul cap à vraiment viser étant le cap immolation à 2681. La hâte étant, jusqu'à ce cap, la stat à privilégier, les caps inférieurs ne sont de toute façon pas importants à considérer.

4) Caps Affliction :

Encore moins de choses à dire ici ! La hâte étant, à tout moment, la stat privilégiée, les caps ne vont pas influer sur votre reforge.

III) Conclusion

  • La hâte augmente la fréquence des ticks d'un dot
  • Atteindre un cap augmente le nombre de ticks d'un dot
  • Atteindre un cap augmente la durée d'un dot 
  • Atteindre un cap n'augmente pas la fréquence des ticks d'un dot 
  • Une bonne utilisation du clipping entraîne un bon DPS 
  • Les buffs sont pris en compte à l'application d'un dot
  • Les debuffs sont pris en compte à chaque tick 

Par

Yunalesca#2605 CONTACT @WarlockSpirit
Joueur passionné depuis Burning-Crusade (2006) sur World of Warcraft. Gestionnaire et administrateur à temps complet sur le domaine Warlock et BlizzSpirit. Mon plus grand rêve est de faire une photo dédicacé avec et par le grand Gul'dan l'Anéantisseur de rêves.

3 Commentaires

  1. Anonyme

    fabulous78

    Il y a 5 années
    0

    Bonjour et merci pour ton guide.
    Petite question à propos du “Un dot prend en compte tous les buffs de son lanceur à l’application” et plus concrètement à propos de l’immmolation en démono.
    Celle-ci étant refresh par la main de gul’dan.
    Admettons que j’ai appliqué immolation et que je décide d’utiliser une popo volcanique ensuite.
    Quand je refresh immolation avec la main de gul’dan, celle-ci prendra elle en compte la popo volcanique via le refresh par main de gul’dan ou conseilles-tu de recast immolation pour prendre en compte le buff de la potion ?
    Par avance merci et bon jeu ! ;)
    ++

  2. Anonyme

    Ondresis

    Il y a 5 années
    0

    Moi j’ai quand même du mal quand il parle de fréquence. Si on se base sur ce qu’il dit, ca change bien la fréquence des ticks. Ou j’ai rien compris.

    En 18 secondes, 7 ticks, tu montes ta haste, en 18 secondes 8 ticks… Si ça c’est pas un changement de fréquence, je mérite pas mon bac S…

    Notre cher Wiki: La fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu’un phénomène périodique se reproduit par unité de temps.
    Ici je base mon unité de temps sur “18 secondes”, le haste raccourcit le pop des ticks, on passe de 3 secondes à disons… 2.4 si X cap haste atteint. 18/2.4=7.5. Avec les 3 secondes on était à 6 ticks, maintenant 7.5.

    Soit le DoT ne sera plus exactement à 18 secondes, mais dans le même laps de temps, avec la haste en plus, la fréquence est augmentée de +1.

  3. YünalescäGrade : Exalté

    Il y a 5 années
    0

    Disons que cette “fréquence” varie entre 2.1 et 3 sec.

    Lorsque tu atteints ton cap hâte exactement à la valeur indiquée, la “fréquence” est exactement la même que celle de base. Par contre, dès qu’on augmente le score de hâte au dessus du cap, cette “fréquence” réduit pour tendre à 2.1sec

Donnez votre avis :

Vous pouvez réagir à cet article grâce à votre compte utilisateur sur le réseau ou alors rester anonyme sans profiter des avantages proposés comme la progression de votre réputation, un espace de profil organisé, recevoir des notifications ou même obtenir des hauts-faits.

OU