Vous lisez actuellement un article MonkSpirit :

[Lore] Inspiration du Maitre-Brasseur !

Certaines informations de cette page peuvent être erronés suite au déploiement de la mise à jour 5.4. Lorsque cet article recevra une nouvelle mise à jour, ce message ne sera plus affiché

lore_pandaren

Prouloute à tous !

Aujourd'hui, on va un peu sortir la tête de la bêta et s'intéresser à l'origine de la spé tank du Moine. Je me suis dit que ça serait sympatoche de faire un article à ce sujet, en voyant une vidéo où Skünk, jouant avec Mamytwink sur la bêta, fait référence à cela. Aujourd'hui, on va donc regarder un peu ce Maître-Ivre (Drunken Master) qui a été à l'origine de nos pandas pompets qui tankent en titubant !

 

Un film d'arts martiaux !

Dans le descriptif de la spécialisation donné lors de la Blizzcon, alors que le Moine et les Pandarens étaient révélés, on pouvait lire que Le maître brasseur adoptera l’attitude d’un combattant qui esquive en titubant, à l’image des maîtres ivres dans les films d’arts martiaux. Celui-ci fait en fait référence, d'après mes recherches, au film Drunken Master avec Jackie Chan (dont vous pouvez voir l'affiche juste au-dessus). Sans trop vous spoiler, ce film, sorti en 1978, met en scène Wong Fei-Hung (joué par Jackie Chan pour ceux qui suivent pas ^^), un jeune amateur de Kung-Fu qui a tendance à se mettre dans des situations impossibles, au grand désarroi de son père, un médecin respecté. Cela le mènera à un entraînement très difficile et inhabituel auprès de So Hi, un vieux maître aussi doué qu'alcoolisé ! Celui-ci enseignera, après un difficile entraînement, caractéristique de ce genre de film, la technique du Drunken Boxing.
A noter que j'ai vu le film en version anglaise et que pas mal de chose étaient très "américanisées" dans les dialogues : le prénom de Fei-Hung devenant Freddie (wtf ?!), les personnages parlant en dollars alors que ça se passe en Chine, des expressions faisant très très américain ("Who you think you're talkin' to, shitface ?!", et autres jurons dans le genre), etc... La référence au Drunken Boxing était sûrement faite via "Zui Quan" dans la V.O, nom original de cette technique dont on reparlera plus bas.

En 1994 est sorti ce qui est considéré comme une suite à ce film (même si la continuité n'est pas parfaitement évidente) : The Legend of the Drunken Master, toujours avec Jackie Chan jouant le même rôle. Le reste du cast, notamment les parents de Wong Fei-Hung a changé. Ce film, comme le précédent, s'inscrit dans le genre habituel de Jackie Chan des films de Kung Fu comprenant pas mal de baston, des cascades impressionnantes (le bêtisier du générique de fin fait un peu halluciner d'ailleurs) dans un ambiance comique, très farce.

A titre perso, j'ai apprécié le côté vieillot du premier, mais il faut reconnaître que le second comprend des scènes de combat un peu plus impressionnantes et le doublage en anglais a une portée comique renforcée par l'espèce d'accent chinois complètement exagéré. A titre perso, je vous invite à vous procurer les deux films et des les mater (de préférence entre potes, comme un bon nanard) ! Pour cela, plusieurs options comme d'éventuelles boutiques de location de DVD ou la VOD, puisqu'il semble que ces films sont accessible par ce biais (même si je trouve un peu abusée la VOD d'un vieux film comme ça à 4€...). En tous cas, tout sauf le téléchargement illégal, car c'est mal. Voui, c'est mal, espèce d'assassin de ces pauvres industries du disque et du cinéma. Lulz.

Et pour vous donner envie, une des scènes de combat du 2 ! ^_^

Le "Drunken Boxing" (aka Zui Quan)

Un petit aparté culturel pour expliquer ce style de combat réel, présent dans le film et pratiqué par les Maîtres-Brasseurs de WoW. Je vous cite quelques extrait de sa page Wikipedia française, plutôt que d'en faire une mauvaise paraphrase :

Zui quan (zuì quán / 醉拳 "le poing ivre", aussi traduit parfois en boxe de l'homme ivre) est un des styles de kung-fu dont les gestes ont été inspirés par une personne ivre. Ses mimes exagérés, ses brusques changements de rythme, ses déséquilibres et ses chutes volontaires, en font une pratique très déstabilisante pour l'adversaire.

La boxe de l'homme ivre, dans son expression de combat, peut comporter plusieurs styles et plusieurs enchaînements (ou Taolu, prononcez Traoru) bien distincts selon son courant (c’est-à-dire, Shaolin du Nord ou du Sud ou encore d'autres courants qui n'ont pas forcément de lien avec Shaolin), et chacun de ces styles représente le style de combat adopté par un des grands maîtres de cette boxe, avec ses spécificités.

Les maîtres de référence sont appelés les huit immortels, il est possible que ces personnages de la culture chinoise populaire et traditionnelle s'inspirent de personnes historiques réelles.

La grande particularité du style est de trouver sa force, le courage et la capacité de faire très mal, dans la faiblesse du pratiquant, par l'utilisation du déséquilibre de son propre corps, et la non résistance aux saisies de l'adversaire ainsi que par l'identification à une personne ivre (on chante en titubant, on tient des propos incohérents, pour désorienter l'autre). L'histoire ne précise pas si tous les maîtres étaient alcooliques, en revanche on les décrit soit comme poètes, voyageurs, sages.

[...]

Les déplacements, les positions en déséquilibre (Zui Bu ou Zui Tai) et les renversements dorsaux ou latéraux exigent une préparation physique précise, progressive et très exigeante.

Pour ce qui est de l'alcool proprement dit, il est illusoire de croire qu'il faut en boire pour obtenir une maîtrise parfaite de cet art, comme veulent nous le faire croire les deux films du réalisateur, Yuen Woo Ping (Drunken master I et II). Jackie Chan y exécute avec beaucoup de talent la boxe ivre des huit Immortels. Tout combattant étant vulnérable sous l'emprise de l'alcool, les Huit Immortels auraient, selon la légende, créé la Boxe de l'Homme Ivre afin de faire croire aux potentiels agresseurs qu'un moine totalement ivre était tout aussi redoutable...ce qui était bien sûr faux !

A noter quand même que dans Drunken Master (le 1, donc), Wong Fei-Hung subit un entraînement extrêmement long, difficile et basé sur la maîtrise de son corps avant d'attaquer le Drunken Boxing à proprement parlé. Mais effectivement, on voit quand même pas mal l'aspect "J'ai bu donc je roxe". Ça reste des films, orientés comédie qui plus est !

Une source d'inspiration évidente

A n'en pas douter, le Maître-Brasseur est inspiré de toutes ces références. D'ailleurs, comme je le mentionnais précédemment, dans sa première présentation officielle, il était présenté par cette phrase : Le maître brasseur adoptera l’attitude d’un combattant qui esquive en titubant, à l’image des maîtres ivres dans les films d’arts martiaux. Si c'est pas de la preuve que ça vient de là, je ne m'y connais pas !

Après, pas mal d'autres éléments, plus ou moins répandus dans les films de Kung Fu tendent à étayer cette impression : l'ambiance, les musiques, l'entraînement (certes classique) du jeune disciple qui va rester au milieu de nulle part avec son maître pour cogner des bambous toute la journée à en avoir les mains en compote, etc... Et j'ai trouvé, ptêt parce que je les cherchais aussi, des similitudes dans le vocabulaire : ainsi, So Hi met en garde Wong de ne pas se laisser duper par le fait qu'il titube ("my staggerring", ça vous dit rien ? ^^).

La posture de combat du Drunken Boxing, que vous pouvez voir dans la vidéo en haut, est très similaire à la posture adoptée par le Moine en jeu lorsqu'il est en Posture du Buffle Résistant. De même, dans la scène finale de Legend of the Drunken Master (le 2, donc), on voit d'où provient sûrement l'inspiration du Souffle de Feu, apparu dans Warcraft 3 à l'origine ! Si vous cliquez ici, vous verrez le morceau de la scène en question.

De même le fait d'asperger ses ennemis d'alcool, d'éviter les coups grâce aux effets de la bières, etc... sont des éléments qui ont clairement inspiré les développeurs, et nul doute qu'ils ont du se faire quelques soirées "Jackie Chan" pour se mettre dans le bain (ou dans le fût, devrais-je dire !). On pourrait sûrement lister les similitudes en y regardant de plus près, mais je préfère vous inviter à vous procurer les films (ou les louer) afin d'apprécier vous-même.
... Et puis ils sont assez distrayants, il faut bien le reconnaître ! ;-)

En espérant que cet article vous aura diverti ou éclairé sur les origines de cette spécialisation, je vous invite à participer dans les commentaires pour faire part d'autres sources de votre connaissance ou détails que vous pourriez relever dans les films !

Sources :


Lien court :

Cet article a été lu : 23 fois

3 Commentaires

  1. Shuaïlong Lien Armurerie non trouvé
    Posté le 20 Mai 2012 (16h54)
    Membre
    Anonyme

    >J'adore ces deux films. je les ai vue je devais avoir 12 ans. Mon père adore les films de Jackie Chan.
    Et c'est du pur délire ^^.
    Quand je jouais Pandaren au Jeu de Rôle papier de Warcaft. Je m'étais beaucoup inspiré de Jackie Chan dans les manière d'agir, car c'est difficile de concevoir un combattant pacifique.
    Mais quand on regarde Jackie Chan combattre et même en temps normal, il sourie !
    Il ne se laisse pas dominer par la colère.
    Dans les 2 Drunken Master c'est encore plus flagrant.
    Pour ceux qui voudrais faire du RP Pandaren et plus précisément Moine c'est une très bonne base de réflexion.

  2. Anonymous Lien Armurerie non trouvé
    Posté le 7 Juin 2012 (14h13)
    Membre
    Anonyme

    >Bravo pour l'article! Toujours sympa de trouver des gens motivée pour étendre la culture des internautes…

  3. Yorgl Lien Armurerie non trouvé
    Posté le 7 Juin 2012 (15h04)
    Membre
    Anonyme

    >Merci, c'était un plaisir. Littéralement, ils sont funs ces flims ! :P

Trackbacks/Pingbacks

  1. Généralités | Lightguid - [...] Le Maître-Brasseur est la spécialisation de tanking du Moine. Celui-ci peut donc choisir cette voie au niveau 10, grâce…

Réagir à cet article

Commentez anonymement :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Créer un Avatar :

Obtenir mon avatar par gravatar


Votre message :

Markup Controls