Cataclysme : Vashj’ir

Certaines informations de cette page peuvent être erronés suite au déploiement de la mise à jour 5.4. Lorsque cet article recevra une nouvelle mise à jour, ce message ne sera plus affiché

Autrefois une majestueuse ville des bien-nés abritant certains des plus révérés elfes de la nuit de Kalimdor, Vashj’ir fut engloutie à travers la fracture de la Grande mer pour être perdue à jamais. La reine Azshara, qui autrefois fut un chef aimé des bien-nés, échappa à la mort dans les profondeurs de la mer lorsque le Puits d’Éternité implosa. Un tel salut ne fut pas gratuit, car la reine et de nombreux bien-nés furent à jamais transformés en monstrueux nagas, condamnés à errer dans les mers pendant des milliers d’années. Leur existence reste en grande partie un mystère pour les peuples modernes d’Azeroth. Mais aujourd’hui, c’est à travers l’écho des cris des éléments qui ressurgissent des profondeurs d’Azeroth, que le Cercle terrestre a appris que les nagas d’Azshara avaient pris le contrôle de Vashj’ir, et cela pour une raison qui reste inconnue.

Aperçu officiel de la nouvelle zone de départ : Vashj'ir

La ville engloutie

Vashj’ir est une zone de niveau 78 à 82 dans l’extension World of Warcraft: Cataclysm où les joueurs seront appelés à explorer les profondeurs de la Grande mer, afin d’empêcher les nagas de s’emparer de l’incommensurable pouvoir du royaume de Neptulon le Chasseur des marées. Cette zone sous-marine verra les joueurs confrontés à des combats sans précédent afin de survivre contres des nagas omniprésents. De nombreuses nouvelles quêtes seront introduites, incluant des combats navals et sous-marins pour la Horde et l’Alliance. Vous découvrirez de nouveaux moyens de transports ainsi que de nouvelles techniques de combat sous-marin, plusieurs grottes sous-marines non inondées, deux nouvelles instances pour cinq joueurs (le Trône des marées et la gueule des abysses) , ainsi que la toute première occasion d’explorer les restes de la ville, jadis majestueuse, de Vashj’ir !

Message de détresse trouvé dérivant en mer

Aide requise. Le temps est compté. Je suis retenu prisonnier dans ce que j’espère n’être qu’un cauchemar.

Je profitais de l’air océanique il ya quelques jours. Nous étions déterminés à contrôler les routes commerciales primordiales en mer grâce à une victoire face à la Horde. Leur flotte est apparue à l’horizon. Le monde s’est alors transformé en un bourdonnement assourdissant de bataille, d’odeur de poudre et d’un sentiment de peur. Avec le recul, cependant, cette peur n’était pas réelle.

Nous n’étions pas seuls dans ces eaux. Notre combat naval avait attiré l’attention et nous étions devenus des proies. Alors que notre navire brisé commençait à prendre l’eau, nous avons vu une énorme créature surgir des profondeurs et briser la coque, nous entraînant tous vers le fond de la mer. Tout s’est passé si vite. Je me démêlais rapidement des eaux, dans l’espoir de rejoindre d’autres survivants que j’aurais pu retrouver dans un tapis d’algues, dans un effort constant pour reprendre mon souffle. C’est alors que l’assaut a commencé. De toutes les directions, des essaims de féroces nagas nous ont balayés et ont capturé un grand nombre d’entre nous. Battu presque à mort, je me suis réveillé enchaîné, à l’agonie.

Au moment où j’écris ces mots, je suis toujours au même endroit. Si je devais décrire notre prison, je dirais qu’elle est vaste et en même temps très vivante. Nous sommes désormais aux mains des nagas. Les autres survivants en meilleure santé sont devenus des esclaves.

L’un d’entre eux a réussi à s’échapper. Thomas. Mais il ne réussit qu’à faire que quelques pas avant qu’il soit rejeté en arrière. Juste avant qu’il ne soit contraint de reprendre son travail, il parvint à décrire en panique ce qu’il avait aperçu, il parla de larges coquillages protégeant notre prison vivante, d’imposantes ruines d’elfes de la nuit au loin, d’étranges rituels de nagas, et de vrykuls des mers affrontant nos ravisseurs. Cela n’avait guère de sens. Peut-être était-il fou. Ou serais-je moi-même fou d’espérer que les vrykuls se battaient pour nous libérer ?

Une nouvelle ronde des gardes. Faire suivre le message à Hurlevent. Ville engloutie loin d’avoir disparue. Les nagas complotent quelque chose de terrible. Aidez-nous.

Vidéo :


Lien court :

Cet article a été lu : 66 fois

Réagir à cet article

Commentez anonymement :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Créer un Avatar :

Obtenir mon avatar par gravatar


Votre message :

Markup Controls