Vous lisez actuellement un article DiabloSpirit :

Dans les ténèbres naissent les héros : Féticheur

Certaines informations de cette page peuvent être erronés suite au déploiement de la mise à jour 5.4. Lorsque cet article recevra une nouvelle mise à jour, ce message ne sera plus affiché

L'avant dernière classe du jeu vient d'être présentée sur le site de lancement de Diablo III. Le Féticheur, véritable cousin du nécromancien, (ou du Démoniste pour les joueurs de WoW) est l'incarnation même de la mort. Invocations, maladies, et contrôle de l'esprit font de lui le maître des esprits. Plongez dès maintenant dans l'histoire et découvrez la présentation du Féticheur offerte par Blizzard. "Les féticheurs. Des enchanteurs et des conjurateurs pleins de sagesse, des guerriers mystiques voués corps et âme au maintien de l’équilibre spirituel dans le monde violent de Sanctuaire. Ils manipulent une magie ancienne enracinée dans les puissances primitives de la vie et de la mort, et ont le don d’invoquer des créatures terrifiantes et mystérieuses."

Les féticheurs. Des enchanteurs et des conjurateurs pleins de sagesse, des guerriers mystiques voués corps et âme au maintien de l’équilibre spirituel dans le monde violent de Sanctuaire. Ils manipulent une magie ancienne enracinée dans les puissances primitives de la vie et de la mort, et ont le don d’invoquer des créatures terrifiantes et mystérieuses. Pour toute arme, le féticheur dispose de simples talismans, fétiches, gris-gris et autres statuettes grossières… ainsi que d’inépuisables cohortes d’esprits vengeurs prêts à tout détruire sur ordre de leur maître.

Celui qui marchait dans le doute

Les terres sombres et distantes du continent oriental abritent une foule de mystères et de peuplades exotiques aux mœurs étranges et effrayantes. Par-delà le désert d’Aranoch, de l’autre côté des mers Jumelles, au plus profond des jungles touffues de Toraja s’étend le vaste territoire tribal des Teganzes. Là, comme il le fait depuis des siècles, le peuple nomade des Umbarus vit au rythme de la chasse, des songes spirituels et de la guerre permanente entre les tribus.

Les guerres que se livrent entre elles les tribus umbarus font partie d’un vaste cérémonial, elles sont une part de la vie de tous les jours que chaque tribu a élevée au rang de rituels afin de gagner respect et honneur, et de trouver grâce aux yeux de ses dieux. Les ennemis capturés lors des batailles sont jugés dignes d’être sacrifiés et leur vie est offerte aux divinités des Umbarus, de puissants esprits qui règnent sur les terres informes.

Les terres informes, appelées Mbwiru Eikura chez les Teganzes sont considérées comme la réalité authentique et sacrée, l’existence sous sa forme la plus pure. Pour les Umbarus, la vie mortelle n’est qu’un pâle reflet des terres informes, une mise à l’épreuve destinée à ceux qui espèrent atteindre ce plan d’existence supérieur. Et, grâce à leur connaissance d’herbes puissantes, de rituels sanglants, et à leur pouvoir de concentration qui leur fait atteindre la transe fantôme, seuls les féticheurs sont capables d’accéder au Mbwiru Eikura. Leurs facultés à la fois spirituelles et militaires confèrent aux féticheurs un statut et une déférence certaine parmi les tribus. La mission qui est la leur demande une quantité incroyable de courage, d’abnégation, de sagesse et d’intuition.

C’est cette même intuition qui a attiré l’attention des Umbarus sur le lointain village de la Nouvelle-Tristram. La transe fantôme a révélé de terribles présages pour Sanctuaire et les terres informes. Seuls les plus téméraires des féticheurs oseraient aller vers l’ouest, au bout de l’horizon, et affronter des épreuves insurmontables afin de rapporter des réponses à leur tribu.


Lien court :

Cet article a été lu : 23 fois

Réagir à cet article

Commentez anonymement :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Créer un Avatar :

Obtenir mon avatar par gravatar


Votre message :

Markup Controls